BIOGRAPHIE

   Boubacar KAFANDO

    Un virtuose du N'goni et de la Kora, artiste compositeur interprète et leader du groupe

    Zaama Nooma Band.

Boubacar Kafando est originaire de l'ethnie Mossi, dont la communauté est fondée sur l'usage de la langue moré, et est connue pour ses traditions orales au sein de la famille et de la communauté.

Né à Ouagadougou, au Burkina Faso, il se passionne dès son plus jeune âge à la musique de son pays et découvre les secrets de la musique traditionnelle en parcourant les maisons d'artistes de la capitale. Après s'être consacré à l’apprentissage des percussions, puis à l’art du chant, de la Kora et du N'goni, Boubacar intègre les orchestres mandingues Bankadi Live et Faso Musik.

 

En 2001, il part en tournée en France avec l'orchestre Djamakunu. A cette occasion, il jouera au New Morning, à La Flêche d'Or, au Palais de la Mutualité à Paris ainsi qu'au Festival d'Avignon.

En 2003, Boubacar décide de venir s'installer en France.

En 2007, il fonde l'association à but non lucratif Zaama Nooma qui connaît un grand succès. Boubacar s'entoure alors d'un collectif d'artistes européens et burkinabés. 

En 2009, il ouvre le Centre culturel Zounoogo à Saponé, au Burkina Faso, afin de favoriser l’accueil des enfants burkinabés et des personnes venant du monde entier. Le centre a également pour objectif de soutenir les artistes-artisans locaux afin de faire connaître leurs œuvres. Ainsi, les enfants de la région peuvent assister à des cours de musique, danse, théâtre, arts plastiques et artisanats divers dispensés par les artistes-artisans résidents dans le centre culturel Zounoogo. 

En 2010 et 2012 il y organise deux festivals.

En 2010, il fait son premier album "Douni Zougou" qui veut dire « Sur cette planète » . Celui-ci offre des sonorités acoustiques captivantes mêlant divers instruments traditionnels africains tels que la kora, le n’goni, la calebasse, le tama, le shékéré, la flûte peule, Djeli goni, l’arc à bouche.

Depuis, Boubacar et son groupe jouent de façon extensive dans des salles de concert et lors d’événements associatifs en France et à l'international.

Il s'est notamment produit au Cabaret Sauvage ainsi que dans de nombreux festivals tels que le Festif L'Art, le Festival des Murs A Pêches à Montreuil, ainsi qu'en Afrique : au Burundi, Kenya et Burkina Faso.

En mars 2014, le groupe part en tournée aux Etats-Unis où il se produit dans des salles renommées telles que le Shrine World Music Venue à Harlem, le Piano Bar, Sylvana Harlem. Ils participent également à l'African American Day Parade.

 

En janvier et août 2016, le Boubacar Kafando & Zaama Nooma Band fait deux tournées très prometteuses au Royaume-Uni, en passant par le Pays-de-Galles et dans divers quartiers londoniens tels que Shoreditch, Battersea, Lewisham, Streatham Hill et Brixton (Hootananny et le Ritzy) .

En mai 2016, ils annoncent la sortie du deuxième album: "Faut pas se diviser”. Cet album est le fruit de multiples rencontres artistiques qui se sont traduites par une fusion musicale, mêlant plusieurs genres musicaux tels que le jazz, le blues, le rock, l'afrobeat, le funk. 

Depuis, le Boubacar Kafando & Zaama Nooma Band continue de parcourir le monde afin d'offrir un univers riche aux facettes multiples où cohabitent de façon percutante l'humanité et la vie.

© 2018 Zaama Nooma